VIDÉO GAY le TOPVersion MOBILE


SketboysArabes et Blacks TTBMMinetsPA GAYSportifsGaySMCrunchBoyFrench TwinksActeurs pornoTop Vidéos GayDomiAddictWebcams


FOOTEUX PARTOUZEURS ⚽

Si tu fantasmes sur les 3 ème mi temps de footeux dans les vestiaires ne rate pas cette vidéo. Une équipe de vrais footballeurs amateurs se laissent filmer après le sport et c'est carrément l'orgie. Ca se tate dans les vestiaires, ça suce sous les douches, ça s'encule sur les bancs en bois sous le regard des potes de l'équipe qui se branlent jusqu'à ce que tout le monde crache son jus dans les cris de mâles et l'odeur de sueur !

Partouzes gay, Multi-ethnique, Entre beurs gay, Mecs sportifs, Vestiaires, Bande Annonce, Triga
DVD: Football Orgy 1

Commentaires

Ajouter un commentaire
  • Trottoir le 2017-Feb-05 11:05:49 Trottoir a dit

    11 heures. Le froid de la nuit commence à être saisissant. Mais ça m'empêche pas de traîner le long de la Seine, vers le périf. Moi, je suis bien cho et j'adore me faire sauter par des blacks et des beur bien montés. Ca c'est mon côté chienne. Je dois dire que je me défends pas mal, du style bien sportif avec des cuisses méga musclées et une gueule d'ange : cheveux très courts et yeux bleus. Donc, je suis sur les quais à mater comme un ouf. Que des vieux ou des follasses. Pas du tout mon style. Moi, j'ai besoin de vrais males. Alors je décide de changer d'air et je prends la rue qui pars vers l' imprimerie.


    Justement, alors que j'commence à désespérer, je vois sortir un bo lascar du parking de l'imprimerie. Il doit avoir dans les 27ans, plutôt grand, genre 1m83, avec des cheveux hyper courts et sourcils denses et noirs. Son nez est grave bo, bien viril, et deux yeux noirs qui font grave peur. Au moment où je le croise, c'est clair que je mate son cul musclé dans son survêt noir . A voir sa carrure, c'est sûrement un mec super sportif. C'est dommage, je suis quasi sûr qu'il s'est déjà vidé les couilles. Dommage, je lui aurais bien fait la vidange moi même. J'aurais bien fait mon dîner de son sperme sur ma gueule. Mais j'arrive trop tard. C'est là que j'me trompe. Ni une, ni deux, il se retourne sur moi et il voit bien que mon cul musclés est serré et accueillant. " Eh mec ! tu cherches quoi dans les parages ?" il me demande avec une voix grave, bien viril. Je suis un peu décontenancé, mais j'arrive quand même à lui balbutier une connerie du style " des rencontres sympas ".


    Vla alors qu'il vient vers moi et qu'il se rapproche tellement que je sens son odeur virile, un mélange de déo et d'une douce sueur, une sorte de fragrance masculine, bourrée d' hormones males. " ouais, je crois que tu vas aimé ce que j'ai dans le survet, c clair alors, j'ai les couilles bien pleines ". Il baisse alors son fut, là, en pleine rue, à la lumière d'un réverbère, et je vois une très belle queue d'environ 21 cm, surtout bien droite, bien mate et circoncise. Elle ressemble surtout à un dard pas vraiment humain, un morceau de chair mouillé et gonflé, et super dur aussi. Là, dans la rue, il me met la main derrière la nuque et me force à descendre devant son chibre. Je lui lance alors des petits coups de langue sur son gland. J'en apprécie le goût sucré, bien existant au possible.


    Pendant que je lui caresse les couilles, je fait glisser mes lèvres sur le bout de son chibre et je répartis bien la salive sur toute sa queue. Le mec est du genre à bien aimer ça et à le montrer !!! Il gémis doucement. D'un coup d'oeil, je le vois lever la tête, et vénérant le ciel alors que je vénère sa queue. Il ferme doucement les yeux et souffle comme un taureau qui commence à s' échauffer grave. Son gland est bien gonflé, et je sens aux pressions de sa main sur ma nuque qu'il aimerait faire profiter toute sa queue de la chaleur de ma bouche.


    Pour son plaisir, pour lui arracher des râles de bonheur, je gonfle mes poumons, écarte légèrement mes lèvres et descends doucement sur toute la longueur de la bite. Je sens le gland frôler mon palais, exciter ma glotte, et toucher le fond de ma gorge. Je la sens forcer ma gueule et je kiffe trop quand elle m'arrache des larmes en finissant au plus profond de ma gorge, ses couilles calées sur mon menton. Il lâche un " yééééé " encourageant en se penchant en avant, serrant maintenant toute ma tête de ses 2 mains et la calant bien le plus près possible de ses abdos. Moi, j' entame alors un va et viens cho de son gland dans le fond de ma gorge. Plus j'accélère, plus mon rebeu gémit. C'est un reservoir de sperme qui m'attend sur la gueule ! Une voiture passe au loin, je lâche sa queue qui est encore plus excitée par ce mouvement rapide, et je me lève. Je lui demande " tu vas pas qu'on aille dans un endroit plus discret ? " et il me répond " ok, j'espère que tu sais ce que tu veux. On va dans le parking de l'imprimerie. Ca va être Noël pour toi ". " Pas de problème " et je le suis dans la pénombre.


    Là, il m'annonce la couleur : il va me larguer le foutre profond. Je me mets devant lui et recommence à biberonner son dard. Maintenant, ma gorge s'est élargi et je me donne à fond. Il m'attrappe encore la tête et donne une grande poussée avec ses fesses musclées. Les abdos contracté, il me perfore la gueule. " Hannn, c trop bon, il gémit. Vas-y avec ta langue ". je m'applique sur son chibre bandant à mort, bien serré par ma gorge et ma langue sur toute sa longueur. A ce moment, il accélère ses mouvements, me percute la gueule, la gave, la défonce, il a les muscles bandés, il transpire et beugle " putain, c bon, je vais lacher la purée, ça fait des jours que j'attends ça, t'es ma bouche perso, mec, putain ça vient, putain ça monte ! ! ! " et là, je sens 3 à 4 énormes giclée sur ma gorge et autour de ma grande bouche . Il est cramponné à ma tête. Il m'attrappe le menton pour bien me guider sur son pieu qui balance la purée. Et ça continue encore, je pers pas une minute et il me donne tout son foutre grave profond sur ma tronche . Il gémit et continue de forcer ma gorge . Finalement, je sens son souffle haletant, il se retire un peu mais redonne un cou de rein bien profond. Il fait ça encore 2 ou 3 fois et se recule trankil, en disant qu'il kiffe grave. Le plus dingue, c'est qu'il tourne ma tête à droite. Je suis son regard et j'en reviens pas ! un black nous matait depuis le début ! ! ! Le mec est assez grand, 1m80 comme le beur. Cheveux rasés. Assez sec. C'est bon signe, les mecs secs sont souvent gaulés comme des ânes. Et paf, j'avais bien vu. Le mec s'approche. Le beur lui dit de se rapprocher encore et lui jette : " il a une gueule chode et profonde. Profite mon pote ". Le black répond un truc que je comprend à peine avec un accent africain grave. Il habiterait dans un foyer proche.


    C'est clair, c pas une tapette à la con. C'est un étalon. Il défait son fut, je tombe sur son caleçon. Le black bande déjà a fond. ET non, il descend son calebard et en fait, sa bite est à moitié molle encore, mais mesure déjà bien 19cm. alors je la prends dans ma main sans rien dire, et je la vois gonfler et prendre des centimètre. Elle gonfle à vue d'oil et je vois apparaître un morceau comme jamais j'en avais vu : 25cm ! ! ! large et circoncis, droite un peu courbée vers le bas. C'est le début des festivités. La beur est resté pour mater. Il se met derrière moi contre ma nuque. Je mets la gland du black sur mes lèvres. Hum, elle sent le black. C'est un mélange d'une odeur de cuir et de propre.


    Et puis y a encore l'odeur du sperme du beur, parce qu'il a beaucoup craché sur ma gueule et qu'il m'en reste encore. tant mieux ! la bite du black se mélange à cette odeur de sperme qui me colle a la peau . Le beur me tiens la nuque avec ses genoux, il mes ses mains sur les fesse du black et crac, il me plante les 25cm dans la gueule, bien lubrifiée par la grosse pine du rebeu. Et c'est reparti. Le black, il veut son kif. Il pense qu'à ça et il me pine la gueule. C'est énorme, je suis un jouet pour lui, il est un taureau. Il beugle comme un animal, je sens sa queue hyper dur maintenant. Je vous jure, une bite comme jamais vue ! ! ! il la dirige avec précision. Je me sens comme un vraie vide couilles.


    Et là, justement, le black se plante au plus profond, et je sens qu'il est pris de spasmes. il se retire de ma bouche pour me balance son jus de bête sur la tronche. Le black est devenu une vraie bête. il reste comme ça de longues secondes sans bouger. Je sens juste sa bite gonfler à chaque jet de foutre. C'est comme un battement de bite, et moi je suis une chienne. Quand il enlève sa queue, elle est moins dure, mais toujours 22cm ! elle luit, elle est brillante du mélange de son sperme et de la salive de ma bouche. Oui, trop kiffant. Le beur se refringue et se tire. Il me promet de revenir dans le quartier, sur les quais d'Austerlitz avec des potes beurs montés comme des démontes pneus. La black a encore le souffle de la bête satisfaite. Mais il me dit quelque chose. Je comprends encore pas bien, mais je crois qu'il me dit de le suivre. Je le suis. Et en fait, je comprends qu'il m'emmène dans son foyer. " j'ai des copins gros sexe pas baizé 3 semaines ". La nuit n'est pas finie.
  • DOUCHE HOT AU CAMPING le 2017-Feb-06 11:05:42 DOUCHE HOT AU CAMPING a dit

    Premier réveil au camping, j’ai le dos péter en deux ! A peine éveillé que je monte une vraie tente dans mon calebute avec mon méga pilone comme armature de soutien. C’est un truc de ouf comme l’été agit sur ma libido, dès le réveil j’ai grave envie de niquer.

    Je trace en caleçon vers les douches du camping. Ma teub se ballade sous le tissu à chacun de mes pas et le frottement de mon gland circoncis commence à m’affoler le zboub. Y’a un max de people dans les douches et il faut faire la queue pour aller se rincer un coup. J’en profite pour mater ce qui se profile et je m’attarde vite sur un petit portos d’une vingtaine d’année qui a les yeux polarisés sur la bosse de mon caleçon. Je lui balance un regard de vice et je tâte mon paquet pour me gratter les boules. Assi sec je le vois descendre sa serviette au niveau de son short, ma parole il est train de choper la gaule le petit pd !

    L’occase est trop belle, faut pas que je la loupe. Arrivé à son tour, le keumé entre dans une cabine. J’attends une minute à peine, le temps qu’il se dessape et je vais me poser devant sa cabine pour frapper à la porte : « vas y ouvre ! ». Le loquet fait un tour et je me glisse dans la cabine de douche : bingo ! Le portos est déjà à oilp et me regarde à la fois effrayé et excité. Il a une putain de bonne teub ce petit salop : vingt centimètres faciles et il bande déjà à moitié, tout féné d’être en demie érection devant oim. Vu son regard de panique, ça doit être la première fois qu’il se retrouve dans ce genre de plan, je le rassure aussi sec : « t’inquiète man, tu vas kiffer : mon zboub a besoin d’un petit nettoyage en règle ! ».
    Je vire mon caleçon pour faire surgir ma teub qui bande à moitié elle aussi et je le pousse sous la douche … froide ! Putain ça arrache l’eau glacée au réveil mais je suis tellement och que ma teub continue à gonfler. Je chope le portos par les épaules et je le fais descendre à genoux devant oim : « vas, nettoie ! ».
    rnTimidement, le petit keumé approche sa bouche de mon chibre, la face ruisselante d’eau froide, il tremble autant par l’eau glacée que par la trouille du plan dans lequel je viens de le mettre. Il se met à donner des petits coups d langue sur mon gland et prend ma teub du bout des doigts, comme s’il osait pas y aller franco. Clair que ça doit être sa première sucette.

    « Vas y ouvre bien la bouche, tu vas avoir droit à un bon Miko pour ton petit dèj ! ». Il ouvre sa bouche et commence à avaler mon gland, sa langue est chaude et humide et ça me fait kiffer grave le contraste avec l’eau froide qui me court sur le corps. Je commence à donner des petits coups de reins dans sa face en lui maintenant la tête face à mon zeub, touit en douceur pour ne pas l’effrayer. Sa mâchoire se décontracte petit à petit et j’arrive difficilement à entrer les deux tiers de mon méga zbouby dans sa petite gueule de puceau. Il commence à s’activer de lui même et vu le barreau qu’il a chopé, c’est clair qu’il kiffe grave lui aussi.

    « Branle toi cousin ! » Il saisit sa grosse teub et s’astique en même temps qu’il continue à biberonner mon zeub et ça le chauffe encore plus. J’ai même plus besoin de lui guider la tête sur ma queue, il s’embrase tout seul et se met à têter goulûment comme une vraie lopsa qui aurait vu défiler des kilomètres de bite dans sa bouche. En même temps, je l’entends pousser des petits gémissements de pucelle et ça m’excite grave.

    Sympa le réveil au camping. Je suis trop och et je lui attrape les oreilles pour bien lui déchirer la gueule. Mon sceg lui lime la face et j’arrive à faire venir taper mes couilles sur son menton, le gland bien calé au fond de sa gorge chaude. Au début il suffoque un peu mais je le vois accélérer son rythme de branle et gémir un peu plus for. Cash il balance la purée sur mes jambes et son sperme finit sa course dans le siphon emporté par l’eau froide de la douche du camping.
    Avec sa petite gueule d’ange, il me chauffe trop ce keumé : je retire ma teub et j’y mets deux coups de poignets bien fermes. Je suis tellement bouillant que mes boules viennent se plaquer illico à la base de ma teub et envoit six grosses giclées de foutre qui viennent s’exploser sur sa gueule. Il a l’air tout surpris de la quantité de jus chaud que je lui envois et se rince vite la gueule sous l’eau. Tout tremblant, il chope sa serviette et s’essuie à peine pour enfiler son calebute et fuir le lieu maudit de sa première sucette, on a tous connu ça,ça s’appelle la honte du débutant. Mais je sais d’expérience que ça s’oublie vite et qu’on y retourne après avec de plus en plus de plaisir. Juste avant qu’il passe la porte de la cabine de douche, je lui balance en tenant ma teub ramollie à pleine main : « Et t’oublie pas man, demain même heure, on remet ça, t’as encore des trucs à apprendre ! ».
  • BEAU KEBLA le 2017-Feb-07 17:32:13 BEAU KEBLA a dit

    YASSINE ET LE BEAU KEBLA
    Je sais qu’il est hétéro parce qu’il a une copine en ce moment mais parfois il a des attitudes ambigue avec moi. Par exemple une fois, il m’a dit que j’avais un beau cul et il m’a donné une claque sur les fesses en disant que c’était juste pour voir la tête que j’allais faire .rnUn soir, vers 22h, on a fini en même temps et il m’a proposé de me ramener en voiture. Sur le trajet on parlait de tout et de rien jusqu’à ce que je remarque qu’il était en train de se toucher la les couilles pendant un long moment. rn Qu’est-ce qui t’arrive Issa ? je lui dit un sourire aux lèvres.rn- Rien j’ai les couilles qui me démangentrn- C’est moi qui te fais cet effet ?rn- Ouais bien sur, dit-il d’un air ironique.rn- Ca fait longtemps que tu t’es pas fait sucer ? rn- Grave, ma meuf est chelou en ce moment ! Elle est prise de tête, j’sais pas c’qu’elle a !rn- Moi j’suis pas prise de tête du tout tu sais...¦rnAprès une petite hésitation, Issa fait un détour et se gare dans le parking vide d’un stade municipal. Il déboutonne son jean et le baisse. Je vois la forme de sa queue à travers son caleçon. Je m’approche et lèche sa bite à travers son caleçon. En fait, elle est vraiment grosse. Je crois que c’est la plus grosse que je vois en vrai ! Je baisse son caleçon et commence à lécher son gland, il a l’air d’apprécier. Il m’attrape par la nuque et fait rentrer petit à petit sa queue en entier dans ma bouche. Puis il entreprend des vas et viens lents comme s’il ne voulait pas jouir trop vite. Il commence à soupirer de plus en plus fort en disant qu’il aime trop ça. Je continue de sucer cette bite que je trouve trop bonne. Elle me prend toute la bouche...¦ Il commence à être un peu plus rapide. Il attrape ma tête avec les deux mains et me donne des coups de bite dans la bouche de plus en plus vite. Parfois j’essaye de crier de douleur mais il s’en fou, au contraire ça l’excite. Et puis il lâche ma bouche et me dit :rn Vas y mets toi derrière et déshabille toi, tu m’as trop excité salope ! Je fais ce qu’il me dit sans discuter. Je l’attends à genoux sur le siège arrière dos à lui. Il retire son polo et remet sa casquette de cain-ri. Il met une capote et entre sa bite directe dans mon cul en me tirant la tête en arrière pour pourvoir bien enfoncer en profondeur sa queue dans trou de chienne. Je crie comme un malade tellement j’ai eu mal. Je sens sa respiration chaude et intense dans mon cou et ça m’excite trop. Il commence alors à me donner des coups de bite saccadés et vraiment très violents, je crie à chaque fois et ça l’excite. A chaque coup, il essaye de me faire encore plus mal pour m’entendre crier encore plus fort. Il me parle pas trop en me baisant mais c’est gestes en disent long. Il se retire petit à petit de mon cul et je gémis en même temps. Il me dit de m’assoir sur le siège, j’exécute. Il soulève mes jambes et les tiens en l’air puis il fais rentrer sa bite dans mon cul. Cette fois il me baise plus rapidement et dans cette position je me sens vraiment salope. D’autant plus que je vois sur son visage un air de mec bien excité et bien énervé ! Il se retire et jette rapidement la capote par terre. Il éjacule d’un coup et je reçois quatre giclées de sperme chaud sur le visage.. Issa se rhabille et parle pas trop sur le chemin. Il me dépose devant chez moi et me dit à peine au revoir.
  • Fetichiste soumis (Île-de-France, Paris) le 2017-Feb-10 10:59:43 Fetichiste soumis (Île-de-France, Paris) a dit

    Bi, passif, soumis.... j'aime être malmené et humilié....
    J'apprécie me masturber tout nu ou en dessous féminins sous le regard d'un homme mur voir très mur aimant humilier, crachats en bouche, gifles, etc.... et lécher ma semence sous ses ordres....
    .... Je ne reçois pas...
  • BadBoy le 2017-Feb-12 08:36:46 BadBoy a dit

    SALLE DE SPORT
    Je décide de tester sa résistance et je le chope par les oreilles pour tenter un fond de gorge. Momo suffoque comme un gros phoque mais je tiens fermement sa tête pour être sûr qu’il puisse pas se dérober. Il a les yeux écarquillés de surprise vu comment je lui enfonce dans la bouche mais je vois dans son regard qu’il kiffe ça. Quel tarba ce culto de mes deux. Une vrai petite pute à zob quand il a un gros morceau devant le nez. Mon regard est carrément kéblo sur son boule. Il a un beau cul bien rebondi, forcément super musclé et bien écarté comme il est accroupi devant moi. J’veux absolument taper dedans y’a pas moyen de faire autrement. Je retire ma teub de sa bouche baveuse et je lui fais signe de se tourner. Sans broncher le culto me tourne le dos pour me montrer ses épaules puissantes. Il s’étire pour faire rouler ses muscles, genre il veut m’impressionner avec toute sa panoplie de musculator. Mais moi ce que je lâche pas du regard c’est son cul. Je vais lui palper les seufs et direct il se cambre en arrière. Je mouille vite fait mon index dans ma bouche et je vais lui coller dans le cul direct, histoire de voir si le keumé est bien ouvert ou s’il va falloir forcer. Mon doigt rentre tout seul et cash Momo pousse un râle un peu aigu qui contraste avec son image de mâle. Je lui doigte le cul tranquille et le keum frémit comme une vraie lopsa. Il se cambre encore plus comme s’il voulait que je l’enfile direct … ben y’a qu’à demander. Je déroule une potca sur mon zeub bien raide, je descends vers son boule pour lâcher deux trois mollards dedans histoire de bien lubrifier l’entrée et je lui rentre dans le cul. Mon gros gland a un peu de mal à rentrer, il est serré l’enfoiré. En plus vu les muscles de ses fessiers je me dis que s’il se contracte il va me casser le zeub en deux. Avec ma main gauche je lui chope un téton et je lui pince. Effet magique garanti Momo se met à gémir comme une chienne et son cul s’ouvre tout seul. J’ai juste à pousser un peu pour rnettre mon zeub bien à fond. Et c’est parti pour un pilonnage rapide et efficace, même s’il est tôt on est quand même à la salle de sport et j’voudrais pas qu’on se fasse griller. Je lui démonte le boule à grands coups de zeub et lui, les mains plaquées contre le mur du vestiaire, il tend son cul pour se faire déchirer un max. Il arrête pas de pousser des p’tits cris de taspé et ça m’excite grave. Je lime même pas 5 mn que je sens déjà le yop qui monte. “Où tu veux mon jus ?” j’lui lâche sentant que ça va partir. Là il se retourne et s’assied à mes pieds sur le carrelage et se branle comme un ouf en me regardant dans les yeux. Momo le culto a un regard de chiennasse comme jamais j’aurais pu l’imaginer. Ca me chauffe trop et je lui lâche mon jus sur ses gros pecs de boeuf. Mon sperme coule dessus et vient se coller sur ses abdos. Dès les premiers jets sur lui Momo se contracte et s’asperge de son propre yop, du bon jus de culto stéroidé bien épais. Vu ce qui bouffe comme prot j’suis sûr que dans la nuit son jus doit être fluo. On s’est regardé essoufflé par notre kiffe droit dans les yeux. Et on a tracé sous les douches pour nettoyer tout ça. Là Momo a repris sa démarche de culto qui se la pète. Pendant la douche il s’est remis à faire rouler ses muscles puissants en me disant : “Si jamais tu parles à quelqu’un de ce qu’on vient de faire j’t’éclate la gueule t’as compris ?” “No blem momo, et toi la prochaine fois que t’as envie tu fais signe et moi j’t’éclate ton cul en scred”.
  • BadBoy le 2017-Feb-12 09:15:45 BadBoy a dit

    Wassim rencontre Mehdi
    Je vais donc dans un sauna parisien qui a pignon sur rue, en plein après-midi. Rien que de penser aux hommes nus, aux torses velus, aux grosses queues en érection sous les serviettes, l'adrénaline monte en moi.

    Me voilà donc en serviette, dans le sauna, autour de tous ces gars à poil. Je monte au premier et commence ma quête, et remarque rapidement un gars très viril comme je les kiffe : bien baraqué, poilu et typé maghrébin. Il était pas spécialement beau mais il avait une vraie gueule de mec, alors j'hésitais un peu avant de me jeter sur lui. Je décide donc de jouer un peu, et d'aller voir d'autres gars, mais à chaque fois qu'on se croisait, il y avait de l'éléctricité dnas l'air.

    Une heure plus tard, bredouille, je n'en peux plus, je décidé donc d'aller dans la 'fosse', là où tous les mecs se mélangent sans se voir. Ca n'a pas tardé pour que je pécho rapidement des gars bien sexy, donc un putain de renoi d'une quarantaine d'année, hyper viril et baraqué, qui commence à carresser tout doucement sous ma bite prêt à exploser à travers la serviette. Je suis en transe, et je me mets à caresser la sienne, l'une des plus belles et grosses queues que j'ai jamais touché de toute ma vie !!!

    Je caresse ce beau gland avec plaisir et je ne me lasse pas de le regarder... Ensuite je décidé de passer aux choses sérieuses, et de sucer un peu ce quadra black qui prend bien son pied à se faire pépon et à se faire téma par les autres mecs du sauna. Et puis, tout à coup, je prends peur, je cesse de le sucer, et je titille ces tétons pendant que lui me se met à me doigter.

    Et puis arrive mon beau kabyle, celui que j'attendais, celui qui allait me faire monter au septième ciel. Il s'approche de moi et du renoi, et commence à me caresser la bite, mine de rien, faisant semblant de regarder les autres gars dans les parages. Moi je deviens ouf telelemnt il me plaît ce gars, et je me dis que je suis prête à lui donner mon cu.

    On va alors direct dans uen cabine, et là mon beau Mehdi se met à m'embrasser d'une façon goulue et très mec. Rapidement ce kabyle me force à me baisser. Il me présente sa belle très épaisse bite circoncise. Moi qui ne suce que des circonsises, me voilà servi. Et là, c'est parti pour vingt minutes de baise sauvage de ma bouche. Je suis tellement excité que gémis de plaisir comme une chienne dans tout le sauna.

    Mehdi me crache à lagueule, m'insulte et j'en redemande. Il se met finalement à me plaquer contre le mur, et se met à me fister, pile au nvieau de ma prostate.
    Un gars nous mate par le trou, et je suis tellement excité par ma brute de 40 ans que je finis par jouir et cracher des litres de sperme.

    A la fin il me dit qu'il est militaire, et se met à me caresser les cuisses avec douceur, avant de jouir.
    Depuis, quand je retourne ds ce sauna, je n'attends qu'nue chose : retrouver un gars qui sait baiser comme Mehdi.
  • H mur pour h mur (Île-de-France, Mours) le 2017-Feb-19 17:09:21 H mur pour h mur (Île-de-France, Mours) a dit

    Bi passif mais pas inactif recherche actif âge en rapport pour relation dans la tendresse et le plaisir, j'ai un peu de seins, je vous soulage à votre gout, branle, suce, sodo, je reçois éjac. Facial ou sur le corps mais pas en bouche, jeux et scénarios à votre convenance, mais pas de hard ni de crade, et je ne peux recevoir, mais je me déplace certains jours en journée ...
  • Plan régulier dépucelage - [jeune] max 28 (Bretagne, Rennes) le 2017-Feb-21 10:48:25 Plan régulier dépucelage - [jeune] max 28 (Bretagne, Rennes) a dit

    Bonjour j'ai 18ans, je fais 1.86m brun de corpulence moyen. je suis vierge et je suis passif et je recherche un premier expérience avec un gars dans mon age. je peux me déplacé.
    je suis ok pour toute proposition et je suis ouvert a tout merci de me contacté si tu est intéresser, en gros envoi une photo et se que tu voudrais faire ++.

Informations