VIDÉO GAY le TOPVersion MOBILE


SketboysArabes et Blacks TTBMMinetsPA GAYSportifsGaySMCrunchBoyFrench TwinksActeurs pornoTop Vidéos GayDomiAddictWebcams


Vide couilles en libre service dans le magasin

A Berlin, tout est possible. C'est l'endroit rêvé si tu veux assumer la chienne que tu es. La preuve avec ce ptit allemand qui a décidé de vraiment aller au bout de son kiff. Dans un magasin fetish bien hard, il a demandé au gérant s'il pouvait servir de vide couilles aux clients. Le mec lui a dit de faire ce qu'il voulait alors le voilà, rampant au sol comme un esclave, léchant les skets et les panards de tous les visiteurs et mettant sa gueule et son trou de balle à la dispo de qui veut bien le remplir de bite. Autant dire que les clients domis vicieux ne vont pas se priver pour l'exploiter, l'exhibant aux yeux de tous et lui tapant dans la chatte au milieu des rayons. Tout est permis alors assume ton rôle et vide tout le monde !

Commentaires

Ajouter un commentaire
  • Pour h 30 / 45 ans (Bretagne, Quimper) le 2017-Jan-28 16:40:39 Pour h 30 / 45 ans (Bretagne, Quimper) a dit

    Bonjour, j'ai 47 ans et je recherche celui qui va m'offrir mon premier plaisir entre hommes.
    Un homme gentill et respectueux qui aimerait se faire sucer et me prendre avec douceur (et protection) rien d'autre. De préférence pas trop grand, bien membré ou moyen, peu poilu avec une bonne hygiène bien sur. Plan régulier suivant feeling Tu pense correspondre, tu es motivé, alors écrit moi, avec une photo se serait un plus pour une rencontre rapide chez toi, voiture...
  • Luc le 2017-Feb-05 10:51:52 Luc a dit

    Quand je suis arrivé devant l'hôtel, j'ai rappelé le numéro que le mec m'avait donné au tel. Il m'a donné le numéro de la chambre et je suis monté directement. J'ai frappé et presque aussitôt la porte s'est ouverte et un métis black m'a accueilli. Il était torse nu, les hanches enveloppées dans une sortie de bain blanche. Petit, bonne tête, une voix sensuelle, il m'a fait entrer et asseoir sur le lit. Assis par terre au pied du lit il y avait un autre mec a moitié endormi. Et trois autres devant la fenêtre, qui regardaient la télé en mangeant des trucs apéritifs.


    Le bruit dans la salle bain indiquait qu'au moins un sixième mec était là. Il est sorti presque aussitôt, le corps luisant et humide, les hanches ceintes aussi d'une serviette. Ils étaient tous blacks, c'était à la fois mon fantasme, mon envie et ma peur. Celui qui avait ouvert la porte était Antillais, les autres africains, jeunes, tous entre 21 et 27. Le métis qui m'avait ouvert et qui manifestement prenait les choses en main m'avait fait asseoir sur le lit et me proposa de me mettre à l'aise en me caressant un peu les cuisses.


    Pendant que je me désapais, il demanda aux 3 qui étaient devant la fenêtre de se préparer pour me donner ce que j'étais venu chercher. Je me retrouvais nu sur le lit et le plus jeune et sans doute aussi le moins expérimenté vint me proposer sa queue. Il était de petite taille mais bien fait, avec une belle tige, pas très longue, assez épaisse, circoncise, que je pris goulûment entre mes lèvres pendant que le métis me caressait les couilles et les cuisses. En deux minutes je me retrouvais avec 3 bites noires de bonne taille devant la bouche et je passais de l'une à l'autre avec enchantement. A un moment, le métis, décidément maître de cérémonie m'a fait allonger et a commencé à me sucer la queue avant de me faire relever les cuisses pour exposer mon cul. Le petit que j'avais sucé en premier a pris place face à mon trou et m'a pénétré d'un coup, en force. Heureusement qu'il avait mis du gel en plus sur la capote, mais ça m'a fait un peu mal. Il a démarré son va et vient, et le plaisir est revenu avec les deux autres queues que j'avais en bouche.


    Le mec sorti humide de la salle de bain a alors laissé tombé sa serviette, me découvrant un pieu magnifique, bien droit, épais, vraiment excitant que j'ai saisi d'une main libre. Le premier enculeur est alors sorti de mon cul et je l'ai fait revenir vers ma bouche car vraiment sa queue me plaisait. Je l'ai reprise en bouche pendant que les autres me faisaient mettre à 4 pattes, cul bien cambré et offert à la première bite qui m'a pénétré.


    A partir de ce moment là, je n'ai plus maîtrisé grand chose, ce qui est sûr c'est que les trois mecs que j'avais eu en bouche et dans la main se sont succédés pour me défoncer, bien comme il faut, bien à fond, me donnant envie d'écarter encore plus les cuisses pour me donner au maximum, tout en ayant toujours au moins une bite en bouche.


    Pendant ce temps le métis s'était mis sous moi et me tétait, j'étais pris par tous les trous et excité au possible. Je ne sais pas combien de temps cela a duré, je n'étais plus que sexe et jouissance mais à un moment je plus pu retenir l'éjaculation qui menaçait, d'autant plus qu'un pieu dans le cul ça décuple ma juté et ma jouissance.


    J'ai joui dans un rôle avant de retomber sur le lit. Quelques minutes de repos, les mecs m'ont proposé de prendre une douche, je me suis rhabillé et je suis parti. Le mec avachi au pied du lit n'avait pas bougé de toute la séance. Voilà, c'était un vieux rêve enfin réalisé, il me reste son petit frère ou je me retrouverais cette fois avec des beurs, voir un mélange beurs-blacks, un qui m'encule, deux pour me maintenir les jambes relevées, deux qui me soutiennent les épaules que je vois bien la queue me pénétrer, et que tout le monde m'inonde de jus sur la gueule pour le bouquet final cela m'arrivera un jour....
  • DRAGUE DANS LE MARAIS le 2017-Feb-06 11:04:17 DRAGUE DANS LE MARAIS a dit

    Hier, j’étais du côté d ’Hôtel de Ville pour retrouver mon pote Narguilé et après une bonne heure d’attente à tourner en rond sur la place, je commençais à être vénère. Messagerie sur son portable, pas de nouvelles de mon pote ! Fais iech il aurait pu prévenir.
    Du coup, tant qu’à être dans les beaux quartier du centre ville, autant essayer d’en profiter pour se faire un plan baise avec un petit bourgeois. Je trace en direction du Marais, le Gayland parisien. Ca fait un baille que j’y ai pas mis les pieds. C’est pas franchement mon style ce quartier homo, chez les lascars, on aime la discrétion.
    Je me ballade dans les rues pavées et je matte en scred tous les keumés qui m’entourent : c’est un truc de ouf ce quartier ! Ca sent la drague à plein nez et les regards des mecs qui traînent sont sans ambiguité. Welcome au Gay Paradise, ici tout est permis !

    Avec mon look de racaille, je dénote un peu dans le paysage des fashion victim du coin, mais ça n’a pas l’air de déplaire … au contraire ! Direct, les keumés que je croise me lance des sourires entendus ou des clins d’œil d’invitation au plaisir. Un petit keumé d’une vingtaine d’année me lâche pas du regard, bingo man, Skarlaone va s’occuper de toi.
    Il est pas mal ce petit pd : un mètre soixante dix, mince, blond avec des purs yeux bleus et un sourire à tomber par terre. On discute en deux deux et il m’emmène dans son appart à deux pas du cœur du quartier gay. J’ai même pas le temps de jeter un œil à son appart qu’à peine la porte fermée, Cédric est déjà à genoux devant oim à me mordiller le teub à travers le survêt. Il veut du zob, il va en avoir ! Je sors mon zgeg déjà bien raide et je commence à lui fouetter la face avec. Il engloutit ma teub comme un kebbab bien chaud, attention à l’indigestion.
    Ca chauffe grave au cœur du Marais ! Cédric me bouffe les boules avec sa langue chaude et baveuse … comme ma queue qui ne compte pas s’arrêter là. Je le pousse vers le canapé et il capte vite le message. A quatre pattes devant oim, il me tend son petit boule imberbe en ondulant comme une tepu. J’enfile une capote vite fait et je vais le kène direct sans passer par la case gel. Le keumé est tellement och que ma teub lui déboule dans son fion humide de désir sans problème. En deux coups de reins puissants ma queue lui défonce le uc et mes boules bien pleines viennent lui taper sur les seufés. Il crie comme un halouf qu’on égorge et à mon avis, s’il gueule toujours autant quand il baise, il doit avoir des problèmes de voisinage !

    Je le retourne pour profiter de sa face et de ses grimaces de douleur et de plaisir à chacun de mes coups de butoirs. Les pattes relevées en appui sur mes épaules, je vois me teub entrer et sortir de son trou pendant qu’il se branle sa petite queue de céfran comme un malade. Son regard est planté dans le mien et je peux y lire tout le vice que je lui mets dans le sang. J’accélère le rythme et je sens mes boules qui commencent à bouillonner grave. Je me retire d’un coup sec, je vire la capote et je me branle le zeb devant son zen. Un bon coup de rein en avant et je lui asperge la face de sperme crémeux. Cédric ouvre la bouche et se lèche les lèvres comme pour se rassasier de mon jus et jouit en même temps en se crépissant le ventre de flaques poisseuses.
    Il se tortille en gémissant de plaisir et me demande mon tel.
    - « T’as raison man, et tu veux pas qu’on se pacse aussi ! »
    Aussi sec je remballe le matos et je trace sans dire un mot. Il m’a pris pour qui ce keum : je voulais son cul, je l’ai eu, salut !
  • BadBoy le 2017-Feb-12 08:37:10 BadBoy a dit

    Visite au foyer porte clichy
    Je reçois un appel de Kamel à 22h,je lui dis qu'il est un peu tard.Il me dit que le plan au foyer c'est pour maintenant ou jamais.Il passe me chercher vers 22h45.Je descends le rejoindre,une fois dans la voiture Kamel me demande de le branler,ce que je fais sur le champ.Il me dit: tu vas en prendre plein le cul,je lui demande combien seront t-ils?Il me répond:surprise.Tout au long du parcours je suis excité comme jamais à l'idée de baiser a n 'en plus finir. Nous prenons avenue de clichy ,pour aller porte clichy.

    Nous descendons de la voiture et Kamel me demande d’attendre un instant. Mon téléphone sonne ,Kamel me demande de rentrer et de monter au 4ème étage. Le foyer n'est pas le top,bref je suis là pour autre chose.Je sors de l'ascenseur et aperçois une porte entre ouverte,je rentre dans une petite chambre.Kamel la referme après mon entrée.Il me présente à 12 magrébins dont un black
    ABdou.Nous parlons un peu,quand Kamel commence à me pelotter et me demande de lui faire une fellation devant ces potes.Je prends sa bite en bouche et suce ce beau morceau.Les autres déballent tous leur bite et s’approchent de moi. Je reçois du crachat sur le visage,de la part de kamel,et je me mets à sucer des bites à n 'en plus finir. ABdou reste habillé et Kamel me dit c'est la surprise de la fin. Kamel passa derrière moi pour me sodomiser,ce qu'il fait avec un peu de mal,car le poppers na pas encore fait son effet(dernière bouteille car poppers interdit).

    Kamel me baise avec force,et je continue de sucer des bites ,une odeur de mâles arabes envahi la petite pièce,et m envahit d'excitation.les mecs sortent tous une capote, ça va être ma fête. Je suis défoncé de partout je vous le jure .Ils me traite d'atai,j aime ça .Douze mecs me baisent sans retenu,position missionnaire ils me défoncent sans retenue ,l'un puis l'autre.Kamel leur demande de se retenir et qu'ils doivent éjaculer sur mon visage mais pas dans la bouche ou sur les yeux.

    Kamel me glisse à l'oreille voila la surprise. Abdou sort une bite d'au moins 27cm,un morceau qui augmente sous mes yeux qui n’en reviennet pas. Mon excitation est au somment, je suis baisé encore et encore,quand Abdou me rentre sa bite dans la bouche,je suce ce morceau avec gourmandise.Il décide que c'est son tour de me défoncer, il me pénètre sans difficulté,il me défonce .Je me sens comme une salope,et j'aime ça . Pendant trente minutes Abdou me défonce sans retenue. Kamel ordonne aux autres de commencer une branlette et chacun m éjacule sur le visage,j'en ai partout sur le menton et dans les cheveux.

    Une fois qu’ils ont éjaculé ils partent tous l’un après l autre,et reste Kamel et Abdou qui vont éjaculer à leur tour. Ils se mettent derrière moi à quatre pates et m’asperge les fesses de sperme. Kamel commence à m'uriner sur le cul et sur visage pour me nettoyer.Jai trouvé celà bizarre,mais c’est bon.Je termine de me nettoyer dans un lavabo.Abdou me remercie,et je parsavec Kamel.Je regarde ma montre il est 3h du matin.Kamel me dépose chez moi et m'annonce connaitre un foyer turc à saint denis université,et me demande de me préparer.Je rentre chez moi et me branle en pensant à cette aventure.je suis devenu sa salope,j'ai envie de dire non mais c'est plus fort que moi .
  • PLEASURE PARADISE le 2017-Sep-01 14:49:12 PLEASURE PARADISE a dit

    7 minets californiens profitent du beau temps pour baiser. Retrouvez dans ce film intégral signé Citiboyz nos vidéos "Minet à la trique d'enfer", "Douche entre potes", "Blondinet Craquant" et "Garrett et Gorbin" tirées de notre catégorie minets, ainsi que la scène "2 queues pour Brandon" issue de notre catégorie éjacs faciales. Vous économisez 3 codes par rapport à l'achat au détail !

Informations